Pousada do Rio Mutum
Central de reservas em Cuiabá
Barão de Melgaço, Mato Grosso, Brasil
+55-65-3052-7022 / Emergência: +55-65-99603-3732

La pêche dans le Pantanal

  • Pôr do Sol na Baía de Siá Mariana
  • pousada 069
  • Peixes

Saison de pêche

  • Dourado

Au Pantanal, la pêche est permise de mars à octobre. Pendant les mois de novembre à février la pêche est interdite en raison de la Piracema, période pendant laquelle les poissons remontent les fleuves pour frayer et se reproduire. Cette époque est essentielle à la rénovation du nombre de poissons dans les fleuves et étangs. Le choix de la meilleure époque pour pêcher dépend du volume d’eau accumulée dans le Pantanal pendant la saison des pluies. Les années de grande crue, il est possible de pêcher des pacus, des pintados et des cacharas dès le mois de mars. En cas de pluies moins intenses, au mois de mars il est déjà possible de pêcher tous les poissons de la région.

Embarcations

  • FOTOS POUSADA MUTUM PARA CD BX 004

La Pousada do Rio Mutum possède des bateaux equipés de moteurs 25hp, chaises tournantes, glacière, et des pilotes expérimentés connaissant très bien la région. Dans les forfaits sont inclus le nettoyage et la réfrigération des poissons.

Loi et règlements

Poissons du Pantanal (et taille minimale de capture exigée par la SEMA et l’IBAMA)

Loi n° 9.893/13 de l’état du Mato Grosso:

Barbado: 60 cm

Dourado: 65 cm (la pêche est interdite dans le fleuve Paraguay)

Piavussu: 35 cm

Cachorra: 80 cm

Jaú: 90 cm

Pintado: 90 cm

Cachara: 83 cm

Jurupoca: 40 cm

Piraputanga: 30 cm

Curimbatá: 30 cm

Pacu: 46 cm

Lieux de pêche

La baie de Siá Mariana, la baie de Chacororé, la baie do Poli, la rivière Cuiabá, la rivière Tarumã, la rivière Arrombado, la rivière Tucum et la rivière Mutum.

Le non-respect de ces conditions peut exposer le contrevenant à des amendes, l'arrestation et les poursuites devant la sphère fédérale.

  • Tuvira

Appâts

Au Pantanal, la pêche sportive se fait avec des appâts frais tels que: crabes, vers de terre, tuviras, muçuns, camboatás, jejuns et minhocuçus. Quelques uns de ces appâts ont des époques spécifiques d’utilisation.